photographie NICOLAS GODBOUT

3. LA TENUE D’UNE RENCONTRE D’INFORMATION/DE CONSULTATION

Avant d’élaborer le projet, il est nécessaire d’organiser une rencontre avec la population pour lui présenter le portrait de la situation, les pistes d’action (s’il y en a) et pour recueillir ses commentaires. La consultation citoyenne est l’une des étapes les plus importantes du processus, car c’est à ce moment que le projet se structure. Il faudra déterminer le moment et le lieu, annoncer la tenue de l’événement, préparer la présentation et les questions abordées, trouver des animateurs et un secrétaire, s’il y a lieu. Le comité pourra faire un bref retour sur la situation des fabriques, présenter les besoins définis et les pistes d’action, s’il y en a. Ce sera l’occasion de recueillir les commentaires et suggestions des participants. Cette rencontre permettra de récolter les « ingrédients » pour alimenter les réflexions du comité. Il est important de comprendre que l’ajout d’usages à l’église est peut-être ce qui permettra de maintenir le culte et de garder le bâtiment. S’il n’y a pas de vocations immédiates qui se dessinent, il sera souhaitable d’organiser des activités de financement temporaires.


Les idées proposées par les citoyens préciseront les besoins exprimés lors des étapes précédentes et apporteront des éléments nouveaux. Il faudra par la suite que le comité utilise la méthode de l’entonnoir pour conserver les idées structurantes et réalisables. Après cette rencontre, le comité sera en mesure d’élaborer la planification de son projet. La rencontre peut prendre différentes formes et il peut y en avoir plusieurs. Elle peut aussi servir à valider une proposition de projet. Lorsque la rencontre aura eu lieu, il faudra en diffuser les résultats.

1. Préparer la rencontre d’information/consultation publique ;

2. Tenir la rencontre (présenter le portrait et recueillir les commentaires).