photographie NICOLAS GODBOUT

2. L’ANALYSE DES BESOINS DU MILIEU

Afin de planifier l’avenir de l’église et les nouveaux usages possibles, le comité ad hoc doit prendre en considération les besoins du milieu : ceux de la fabrique, de la municipalité, des organismes et des entreprises. Il lui faudra déterminer, notamment, si l’on veut conserver ou non une partie de l’église pour le culte. Il est important de laisser place à la créativité et de prendre en considération les besoins de l’ensemble de la population. Ouverture et discernement sont deux valeurs à privilégier lors de cet exercice.


On suggère aux communautés de réfléchir sur les aspects suivants :

— La démographie ;

— Les investissements majeurs réalisés par la municipalité dans les dernières années (montants et objet des investissements) ;

— Les projets d’immobilisations municipales qui nécessitent déjà la construction d’un nouveau bâtiment ou un réaménagement majeur d’un bâtiment existant ;

— Le taux d’endettement par personne.


Afin de déterminer les besoins à combler dans le milieu et d’avoir des pistes quant à l’utilisation de l’église, le comité pourra consulter des documents de planification locale et régionale (ex. : le plan de développement de la municipalité, la politique familiale et des aînés, la politique culturelle ou patrimoniale, le plan de développement des loisirs, la planification stratégique de la MRC, la politique culturelle de la MRC, etc.). Cette étape est très importante : le portrait et l’analyse des besoins du milieu doivent être justes et complets pour ensuite être mis en contexte avec ceux de la fabrique.


Une mise en commun est nécessaire pour ensuite commencer à trouver des solutions. Il est important que chaque représentant connaisse bien la situation de son organisation (état financier, état des bâtiments, si elle en a, etc.). L’analyse des besoins du milieu est préalable à la prochaine étape, soit la consultation de la population. L’analyse pourra être bonifiée, au besoin, à la suite de la consultation publique.

1. Définir les besoins du milieu et les possibilités ;

2. Informer la population et les partenaires et collaborateurs des faits saillants du portrait établi, des pistes de réflexion avancées, s’il y a lieu.