photographie NICOLAS GODBOUT

L’ACCESSIBILITÉ DES LIEUX DE CULTE

Pendant de nombreuses années, les assemblées de fabrique paroissiale ont géré seules la destinée du patrimoine bâti à caractère religieux. Elles se doivent aujourd’hui d’ouvrir le dialogue et d’établir des ententes avec d’autres acteurs du milieu local ou régional. Les municipalités et les MRC sont de plus en plus interpellées par la question de l’avenir des églises, question qui apparaît directement reliée aux enjeux de préservation du patrimoine, de gestion du territoire et de développement local. Il s’agit d’une question sensible, qui touche l’ensemble des citoyens et qui ne fait pas toujours consensus.


(Voir le document Favoriser l’accessibilité des lieux de culte : guide des bonnes pratiques, réalisé par Passerelles, coopérative en patrimoine, à l’été 2018.)

1. Les ressources ;

2. L’animation et la médiation ;

3. La logistique ;

4. Les communications.